(Loading...)

vendredi 14 février 2014

Imprimante 3D à résine photopolymérisable -suite-



Le projet d'imprimante 3D utilisant de la résine photosensible était mis en pause dans l'attente de résine accessible en terme de prix. Il fallait compter entre 150 et 250€ le litre lorsque ce projet fut initié.

Aujourd'hui le prix du consommable est moins indécent avec en sus quelques améliorations de caractéristiques et une palette de couleur enrichie.
Je relance donc le projet et prends contact avec un fournisseur de résine aux USA.
 







La commande passée auprès de MakerJuice pour sa résine SubG+ que j'ai choisi en rouge.
J'ai commencé par 500ml afin de confirmer la qualité du produit, reçu rapidement, une semaine environ.
Prix FPI 36€ - 500ml.


La résine présente un indice de viscosité de 80 Cp.
Celles que j'utilisais devaient être plus de 10 fois supérieures.
Très liquide, sans odeur, se nettoie à l'eau mais reste un peu grasse au toucher, le mieux est d'utiliser un alcool, j'ai donc utilisé de l'alcool à bruler par la suite.
Pour le moment, manipuler cette résine est un vrai plaisir. Pas de forte odeur de solvant, de touché poisseux, collant, irritant, sans compter la phase de nettoyage du bac et de tout ce qui était touché par la résine, c'était une horreur qui freinait toute velléité à pratiquer des essais.




Le cœur battant je procède au premier essais.
Ayant peu d'information sur la longueur d'onde idéale pour cette résine, et afin de déterminer si le faisceau du vidéo-projecteur serait suffisant pour réticuler cette dernière, j'ai opté pour un temps d'exposition de 10 secondes par tranche, pour commencer.
Ne pouvant plus attendre jusqu'à la fin, j'ai arrêté le processus en cours, afin de vérifier si quelque chose de passait.



Woohoo !!



Rapidement extrait du support, encore plein de résine liquide, on distingue dors et déjà la précision de l'impression des tranches et le détail des éléments -ici l'ouverture de porte-
Avec un temps de pause de 10s la résine est parfaitement dure, je peux donc, réduire ce temps - ce qui se confirmera plus tard lors d'autres essais sur lesquels je suis descendu à 3 secondes par tranche -







Rincé puis séché.

Les tranches ont une épaisseur de 0.3mm. 
Épaisseur choisie pour avoir un compromis de résolution relativement fine sans pour autant frustrer mon impatience à découvrir le résultat.
Une fois au point, j'aurais tout le loisir de mettre à l'épreuve la précision de la machine.

Le bout d'impression représente...une tour bien sur. :)
Le modèle 3D mesure  15mm de hauteur pour un diamètre de base de 12mm. le modèle réel à un diamètre de 13mm du à l'imprécision de la déclaration du volume dans le fichier configuration -100,120,75- je reprendrais les mesures de la projection lors du calibrage final.
La base de la tour est très écrasée, les fins de courses bas et haut ne sont toujours pas installés sur la machine, le placement du plateau se fait au pifomètre, pour le moment.



Tout n'est pas encore au point, il me faut résoudre le problème d'adhérence du fond de bac. j'ai pour cet essais utilisé un film de téflon transparent plaqué sur le fond, un essais sur 5 pour le moment fonctionne, la résine préfère coller sur le fond que sur le plateau mobile. Je dois donc travailler cette dernière étape.
Cependant, c'est un grand pas dans l'évolution de ce projet qui commence enfin à voir le jour poindre.
J'en ai profité pour apporter quelques petites corrections mineures au firmware de la carte de contrôle HCard.
Je passe désormais en mode demi-pas, ce qui me permettra une meilleure résolution verticale.


A suivre...

16 Fevrier 2014



Suite des aventures.
J'approche du but. la répétabilité se précise.
Voici la tour, la fameuse en version non estropiée par mon impatience.
environ 10 mn d'impression, à raison de 7 secondes par tranches.
Chaque tranche mesure 0.2mm.
Un total de 75 tranches.


Fraichement décollé du support mobile encore dégoulinant de résine liquide.
je sens quelque chose glisser sur ma joue.
Une larme de joie... :)


Un autre test d'impression, avec la machine toujours en phase de calibration.

No comment...
















;)

8 commentaires :

Wapaca a dit…

Salut,

ça fait plaisir de voir que tu n'as pas abandonné ce blog, après plus d'1 an sans avoir posté de billet je commençais à me dire que tu en avais abandonné tes projets ^^

Tu pourras faire une vidéo de l'impression ? j'ai envie de voir ton imprimante en fonctionnement.

HeartyGFX a dit…


Bonsoir,

Effectivement, pas eu de publication durant 2013, il me manquait des éléments pour avancer sur certains projets.
Je continu cependant à bidouiller de mon coté, certains articles sont en cours de rédaction, en mode brouillon pour le moment.
Mais je ne délaisse pas le blog, je réponds quotidiennement aux commentaires ou mails.

L'imprimante 3D fonctionne au-delà de mes espérances en terme de qualité.
Dès que possible je filmerais une séance d'impression, mais il me reste quelques mises aux point à effectuer avant.

Content de voir que tu suis mes petites bidouilles, c'est très sympathique.

A bientôt,

;)


Michel a dit…

Bonjour,

La construction d'une imprimante 3D me titille depuis quelques mois, votre site m'ouvre de nouvelles perspectives.
Je possède un VP Sony VPL-CS4 qui ne semble pas être DLP. Pensez-vous que ce soit un frein ? Si oui existe t'il des modifications à faire pour l'utiliser ?

Cordialement,

Michel.

PS : Je suppose que les frais de port depuis les USA représentent une bonne partie du coût, ne serait-il pas possible d'envisager des achats groupés ?

HeartyGFX a dit…



Bonjour,

Deux ans en arrière ma réponse aurait été radicale, j'aurais dit qu'il n'est pas possible avec un tri-LCD de réticuler la résine.

Mais le temps passant et les évolutions se faisant, je serais moins sur de ma réponse.
Je m'explique.
Les résines d'aujourd'hui semblent élargir leur sensibilité aux longueurs d'onde.
Auparavant, elles étaient sensibles aux UV, et seul les DLP laissent passer un taux d'UV suffisant pour réticuler.
Les VP tri-LCD filtrant uniquement le rouge, le vert et le bleu, le reste disparait -UV donc-

La résine que j'utilise, reste sensible, jusque 440nm -on est dans le bleu-
Enfin quand je dis sensible, elle l'est moins que pour les UV, mais elle doit pouvoir réticuler au bleu, moyennant plus de temps.

voir la courbe ici

Donc pour conclure, il faut essayer.

Quand à modifier le VP, encore une fois, seul des essais peuvent répondre à cette question.
Par exemple en ôtant les filtres -ce sont des miroirs type dichroïques- dans le couloir de lumière, un pour le canal bleu, un pour le vert et un pour le rouge, ce qui donnera une projection en noir et blanc.

Enfin, pour le prix, effectivement les frais de port représentent la moitié du prix total, et bien qu'il y ait depuis peu un distributeur en suisse, le prix est quand même plus cher que directement aux US.
Quant à une commande groupée, c'est toujours problématique à mettre en place.

A bientôt et merci de l'intérêt porté.

;)


bertrand thiebaut a dit…

bonjour

bravo pour vos essais, j'aurais cependant une question pour l'imprimante que je suis entrain de monter, comment faites vous pour faire adhérer le film teflon dans le bac, chez moi la resine passe sous le film

merci bcp de votre réponse.
bertrand

HeartyGFX a dit…


Bonsoir,

Pour le moment c'est encore un point délicat sur lequel je travaille encore.
Lors de mes derniers essais, j'utilise une bande de scotch double face très fin, que je colle sur les bordures de la vitre du fond , et je colle le film dessus.

Je ne suis cependant, toujours pas satisfait par cette méthode.
Je tente en ce moment, la dilution de silicone transparent -pour joint de salle de bain par exemple).
Je le dilue dans du white spirit, je bedigeonne la vitre du fond et je laisse sécher plusieurs jours. Ces essais sont en cours.

J'espère que mes réponses vous aideront.
Si vous avez des vue de votre machine je serais curieux de les voir.

A bientôt,

;)


Broms Rick a dit…

Bonjour, avez vous pu validé vos essais sur le bac à résine ??? Si oui, cela m'intéresserais de les connaitre, ayant décider de me lancer dans la construction d'une imprimante 3D avec un écran LCD rétroéclairé en UV.
Par avance, merci et bravo !

Broms Rick a dit…

Bonjour, pourriez vous posté les résultats de vos tests pour le bac à résine? Je suis très intéressé par les résultats envisageant la construction d'une imprimante avec un écran LCD rétroéclairé en UV.
Par avance merci et bravo pour votre blog très instructif :-))